www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du CHER

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Pratique / Carrière  / AVS, EVS et assistants d’éducation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 décembre 2020

Rien pour les AESH !

Le « grenelle » de l’éducation s’est terminé et si des petites mesures salariales pour les débuts de carrière et une maigre prime d’équipements ont été annoncées, toujours rien de prévu pour les AESH.

L’ensemble des fédérations syndicales de l’Éducation indiquent, dans un courrier commun au ministre, qu’alors même que le handicap est « une priorité du quinquennat », ces personnels pourtant « acteurs primordiaux de l’école inclusive » ne voient toujours rien venir. Ce métier « majoritairement exercé par des femmes » rappellent les signataires, exige « des mesures salariales urgentes » et une véritable « reconnaissance statutaire ».

le courrier au ministre

Monsieur le ministre,

Vous avez réuni, lundi 16 novembre, les organisations syndicales représentatives au ministère de l’Éducation nationale pour présenter les mesures de revalorisation pour 2021. Malgré les sollicitations de nos organisations syndicales, vous n’avez pas eu un mot pour les AESH. Pourtant, la revalorisation de leur métier était une promesse faite en février, lors de l’installation du comité consultatif des AESH. La dernière réunion qui devait porter sur le temps de travail et la rémunération a été reportée sine die car vous aviez "besoin d’attendre des arbitrages".

Pourtant, avec le premier ministre et la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, vous avez réaffirmé, à l’occasion du comité interministériel du handicap, le même jour, que "le handicap est une priorité du quinquennat". Cette annonce, n’est pas en adéquation avec la réalité des décisions que vous avez prises. Vous devez honorer vos engagements pour les AESH, acteurs primordiaux de l’École inclusive.

De plus, le métier d’AESH est majoritairement exercé par des femmes et l’accord sur l’égalité professionnelle vous engage à revaloriser les métiers dit féminins.

Nous vous demandons donc, monsieur le ministre, de présenter des mesures salariales urgentes pour les AESH et d’engager sans tarder la reconnaissance statutaire du métier d’AESH.

Paris, le 19 novembre 2020

Benoit Teste, Secrétaire Général de la FSU Stéphane Crochet, Secrétaire Général du SE-UNSA Clément Poullet, Secrétaire Général de la FNEC-FP-FO Catherine Nave- Bekhti, Secrétaire Générale de la fédération des SGEN-CFDT Patrick Désiré, Secrétaire Général de la CGT- Educ’action Jean-Rémi Girarg, Président national du SNALC Fatna Seghrouchni, commission exécutive Fédération SUD-éducation

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp18 Maison des syndicats - 5 bd Clemenceau - 18000 Bourges

POUR NOUS CONTACTER : 02 48 70 80 72 - e-mail : snu18@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du CHER, tous droits réservés.